Minaboutik le forum
Pour profitez du forum et pouvoir partager avec nous
Inscrivez vous en 2 minutes
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous
A tout de suite
ps:Une question voyance sur photo offerte pour 30 messages!!!

Nicolas Sarkozy: sa mise au point-choc avec les journalistes!

Aller en bas

Nicolas Sarkozy: sa mise au point-choc avec les journalistes!

Message  yasmine le Jeu 25 Nov 2010 - 13:39

C’est un document inimaginable que vient de révéler Libé, via son Labo. Le journal a en effet récupéré un enregistrement de Nicolas Sarkozy où il provoque les journalistes en les taxant de "pédophiles".

La «plaisanterie» aurait dû rester off, mais elle fait le buzz. C’est un échange, entre Nicolas Sarkozy et des journalistes français, en marge du sommet de l’OTAN, à Lisbonne. Le président s’y lâche carrément, reprochant à nos confrères de le harceler avec les affaires Bettencourt ou des rétro-commissions, sans preuve et sur la seule foi, finalement, d’une "intime conviction". Et pour illustrer son propos, il les taxe, par provocation, de "pédophiles".

C’est Libé, via son "Labo" qui a mis en ligne cet enregistrement que Gala.fr vous propose de découvrir en cliquant ci-dessous. Et ce malgré les précautions du staff de communication présidentiel qui avait demandé aux journalistes présents lors de cet entretien de détruire leurs fichiers audio.

Carrément énervé d’avoir, notamment, été présenté dans certains médias comme « trésorier » d'Edouard Balladur durant la campagne 1995 dans des articles relatant l'affaire des "rétro-commissions" de Karachi, Nicolas Sarkozy voulait mettre les choses au point avec la presse. Et question sous-marins, il n'est pas cool.

Comme le relate également le JDD, "il est 21 heures vendredi (19 novembre, NDR) quand Nicolas Sarkozy débarque (...). Le chef de l'Etat a la tête des mauvais jours. Il sait qu'à Paris, Dominique de Villepin vient de lancer la charge contre le clan balladurien. Depuis quelques jours, la campagne d'Edouard Balladur, dont il était le porte-parole en 1995, est au cœur de la polémique. C'est sans ses nouveaux ministres de la Défense (Alain Juppé) et des Affaires étrangères (Michèle Alliot-Marie) qu'il se présente devant les journalistes. Après quelques récriminations, le président devient plus féroce."`

En effet. Interrogé par un confrère qui lui demande si en qualité de ministre du Budget, il a donné son aval en 1994 à la création de sociétés basées au Luxembourg, servant de relais à des rétro-commissions, Nicolas Sarkozy rétorque : "Jamais mon pauvre..." Et quand un autre reporter le questionne à son tour, c’est la grande charge : "On est dans un monde de fous. Il n'y en a pas un seul parmi vous qui croit que je vais organiser des commissions et des rétro-commissions sur des sous-marins au Pakistan? C'est incroyable et ça devient un sujet à la télévision. Et vous, j'ai rien du tout contre vous. Il semblerait que vous soyez pédophile... Qui me l'a dit? J'en ai l'intime conviction. Les services. De source orale. Pouvez-vous vous justifier? (…) Mais attends. Faut être sérieux quand même. Soit vous avez quelque chose et dans ce cas là j'y réponds bien volontiers. Soit vous avez rien et parlez-moi de choses intéressantes... "

Du coup, le président en oublierait presque le dîner où il est attendu. Et, il est vrai sous les rires des journalistes, il lancera même à l’un d’eux : "C'est sans rancune, hein, le pédophile ", avant d’enchaîner sur l’Irlande non sans conclure ce conciliabule par : "Amis pédophiles, à demain!"
avatar
yasmine
Tchacheuse
Tchacheuse

Messages : 519
Date d'inscription : 15/06/2010
Age : 41
Localisation : Ploubalay entre st malo et dinan

Voir le profil de l'utilisateur http://www.minaboutik.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum